Les mentions spéciales

Biennale d’art public à Liège (BE) en 2020 © Nadja Vilenne

Au fil de nos rencontres, qu’il s’agisse d’experts, d’artistes, de confrères ou de sympathisants, nous croisons souvent des femmes et des hommes qui veulent nous aider… “avec leurs petits moyens”. D’autres, grands princes, mettent à notre disposition des ressources impressionnantes voire inattendues, qu’elles soient financières ou liées à l’édition de notre blog encyclo. Cette page est dédiée à tous, petits et grands généreux qui marchent à nos côtés :

  • Alain DISEUR du Hainaut sans qui rien ne serait. Expert auprès de la Communauté française, il a soutenu notre dossier avec rigueur et persévérance, nous gardant sa confiance années après années,
  • Jacques DUFRESNE du Québec a parrainé notre initiative pendant des années et est resté notre inspirateur à travers les différentes versions de notre blog encyclo ; son exemple est lisible dans chaque page de l’Encyclopédie de l’Agora,
  • le regretté David LIMAGE d’Embourg, compagnon de la première heure, il a contribué à nos articles avec générosité et verve,
  • Christine PAGNOULLE de Liège a cassé sa tirelire pour nous permettre de faire face à nos frais quotidiens,
  • Walthère DAVISTER en a fait de même,
  • Jean-Pol SCHROEDER de Liège nous a cédé -libres de droits- les articles qu’il avait écrits sur le jazz en Wallonie-Bruxelles dans un ouvrage aujourd’hui épuisé,
  • Rachel THONART-NARDELLOTTO de Liège (RTN-Studio) qui nous a offert notre plus beau logo et la charte graphique de nos supports papier…

Cette liste est en permanente modification, merci à ceux et celles qui y figurent : hors de vous, pas de salut !

CHiCC – Commission Historique et Culturelle de Cointe (Liège, BE)

La CHiCC, de son nom complet Commission Historique et Culturelle de Cointe, Sclessin, Fragnée et du Bois d’Avroy, a été créée le 23 septembre 1986.

Sous l’impulsion de son premier président, Emile DEGEY, elle a publié plusieurs brochures (aujourd’hui malheureusement épuisées) consacrées à l’histoire du quartier. Parmi celles-ci, une “Petite histoire de Cointe”“Nos rues et lieux-dits”“La Houillerie à Cointe, Fragnée, Sclessin”… 

A côté de cela, elle organise un cycle de conférences mensuelles qui sont régulièrement publiées dans nos pages. Et, depuis la saison 2020-2021, une série de concerts également. Les activités de la CHiCC se déroulent habituellement en la Chapelle Saint-Maur.

Chapelle Saint-Maur (Cointe, Liège) © Philippe Vienne

Suivre les activités de la CHiCC


Plus de CHiCC dans nos pages ?

Qui a signé notre Livre d’or ?

Sans le savoir, vous faites partie d’une communauté ouverte, celle des utilisateurs de wallonica.org. Nous sommes donc curieux d’avoir votre avis et de mettre en œuvre ce qui est nécessaire, soit pour faire la fête après un commentaire élogieux que vous pouvez déposer ici, via notre formulaire, soit pour améliorer notre travail, en fonction de vos recommandations.

Qu’il s’agisse de l’Encyclopédie de l’Agora, notre marraine québécoise, ou d’avatars intermédiaires (comme walloniebruxelles.org, par exemple), les commentaires ont été nombreux, à propos de l’urgence de transmettre les savoirs, en général, ou de la qualité du travail accompli, en particulier. Ainsi, le regretté Michel SERRES qui disait de l’Agora que c’était “un modèle” et la Bibliothèque Nationale de France (BNF) qui l’avait ajoutée à ses ‘signets’.

Quant à wallonica.org, l’équipe se passe en boucle les commentaires de généreux internautes :

Quel bonheur !! La navigation sur ce site est tout simplement “humaine”. La progression est libre et respectueuse du visiteur.  Quelle découverte !!! Quel bonheur avec tellement d’informations fraîches et pertinentes.  C’est beau, c’est clair, c’est rassasiant. Merci de nous réconcilier avec l’Encyclopédie avec autant de plaisirs… un régal.


wallonica.org est un piège mortel. Le genre de lieu où l’on sait quand on y entre, mais pas quand on en sort ! Pire qu’un dico, et rien à voir avec Wikipedia, où tu as ton info, clic-clac-emballez-c’est-pesé (parfois mal, mais l’erreur est humaine).


C’est vrai que le logo est magnifique ! Félicitations à votre graphiste !


J’avais postposé quelque peu la lecture de votre ‘dernier paru’ consacré au développement personnel. M’étant levé aux aurores, je viens de m’y consacrer tout à mon aise et j’ai bien fait. J’ai d’abord beaucoup ri. Et puis, j’aime beaucoup la manière détachée d’aborder les choses graves et d’émailler votre propos -fort bien construit pas ailleurs- d’expressions familières, idiomatiques voire absurdes (silly, isn’t it ?) ce qui est évidemment une marque de fabrique depuis toujours.

En quelques instants de lecture, je vous ai retrouvés tout entiers, avec des feintes à deux balles (pan-pan) avec un tropisme affirmé pour le beau, avec la liqueur du Suédois, avec Spa, avec la dinde au whisky, avec Yves Teicher et Madame Chapeau (Amélie Van Beneden, les crapuleux de sa strootje et Jefke, pauvre Jefke), avec Frank Capra, la charmille de Haut Regard, avec le maire de Champignac (“là où la main de l’Homme n’a encore jamais posé le pied”), la sardine à l’huile (et donc l’huile de ricin), etc. J’ai évidemment ‘surkiffé sa race, wesh’. Bien sûr, je me suis goinfré des consignes et des exercices pratiques. Je me vais d’ailleurs trouver illico deux bouteilles de Chablis et Stars Wars 4-5-6 pour ce soir (ma femme aime bien le Chablis !).

Tout ça pour dire que cette encyclo.pédie.thèque (biffer rageusement la mention inutile) devient de plus en plus ce que vous vouliez qu’elle devienne et que je veux vous en féliciter fort chaleureusement. Voilà donc sans doute un chef-d’oeuvre à jamais inachevé.


Merci, chaque dimanche, pour ces voies de traverse. L’article sur le développement personnel : hilarant et plein de bon sens (critique).


Merci pour cette dose de découvertes hebdomadaires !


Wallonica est surprenante et permet de papillonner et de s’arrêter selon nos intérêts, dans un dédale fait de divers chemins qu’on emprunte ou non et de manière infinie. L’approche est libre et j’ignorais même que ce genre d’encyclopédie existait ! C’est intéressant et interpellant au regard d’une lecture purement universitaire classique souvent privilégiée dans un contexte encyclopédique, avec ses besoins de mettre dans des cases, des chronologies, des classements scolaires formatés selon une grille d’analyse “scientifique”, lisse et exprimée dans une langue souvent trop froide. Une bouffée d’oxygène…


Super Wallonica cette semaine ! À bientôt…

C’est un bien beau projet. Il s’étoffe avec brio et succès. Il mérite d’être bien plus visible et fermement soutenu.


Je découvre chaque semaine votre sélection d’articles avec grand intérêt !


Que rêver de mieux quand on édite un hub encyclo ?

A vous la balle ! Parlons-en…

  • Illustration de l’article : Michel Serres © Libération

Qui est dans le réseau wallonica.org ?

Fiançailles de Robert & Yvonne THONART

Proposer des savoirs, c’est lutter contre l’ignorance et l’enfermement dans des communautés qui s’excluent mutuellement. Reste que cette mission est celle d’une tribu -fort sympathique- qui serre les coudes et se vit comme un réseau de “femmes et d’hommes de bonne volonté”. L’encyclopédie wallonica est active au sein d’un maillage complexe d’acteurs, seulement réunis par le souci commun de protéger le droit de savoir-s. Elle est un point nodal, au cœur d’un réseau coopératif de contributeurs mais aussi de responsables institutionnels et d’entreprises qui ont bien voulu délier les cordons de la bourse, de partenaires et d’autres encore qui ont donné, partagé ou mutualisé des ressources qui, au jour le jour, nous permettent de continuer à travailler.

Merci qui ? Merci déjà à cet.te internaute qui nous a fait chaud au cœur en commentant :

Quel bonheur !! La navigation sur ce site est tout simplement “humaine”. La progression est libre et respectueuse du visiteur.  Quelle découverte !!! Quel bonheur avec tellement d’informations fraîches et pertinentes.  C’est beau, c’est clair, c’est rassasiant. Merci de nous réconcilier avec l’Encyclopédie avec autant de plaisirs… un régal.

Merci aussi à tous les abonnés qui nous suivent sur FaceBook, sur Instagram, sur LinkedIn, sur Pinterest et sur Twitter. Merci à tous ceux qui parlent de nous, qui nous conseillent, qui partagent avec nous : Pascal CHABOT (BE) ; Dominique DEBATY (CH) ; Quentin GERMAIN (BE) ; Valérie GOFFE (BE) ; Christophe GRAYET (BE) ; Nathalie MALMEDIER (BE) ; Carine NARDELLOTTO (BE) ; Fabien PETITCOLAS du Club Royal des Gastronomes de Belgique (BE) ; Fabris REMOUCHAMPS (BE) ; Eric ROZENBERG (BE) ; Jean-Pol SCHROEDER (BE) ; Jean-Luc THONART (BE) ; Hervé TOULHOAT (FR) ; Bénédicte WESEL (BE)…

Merci enfin à ceux qui ont travaillé ou travaillent encore avec nous : Sophie ADANS (contributrice, BE) ; Anne-Marie BOHON (relectrice, BE) ; Axelle FUKS (contributrice, BE) ; Paul GHILS (contributeur et rédacteur en chef de la revue Cosmopolis, hébergée pendant quelques numéros dans nos pages, CH) ; Benoît HOUBEAU (auteur et contributeur, BE) ; David LIMAGE† (auteur, BE) ; Rachel THONART-NARDELLOTTO (graphiste, BE) ; Philippe VIENNE (co-éditeur, BE) ; Joëlle WERTZ (contributrice, BE)…

Qui soutient officiellement wallonica.org ?

Tout a commencé officiellement avec la Présidence de la Communauté française de Belgique (BE) et Alain DISEUR, Expert à la même Communauté française de Belgique. Plus tard, le regretté Jacques de CALUWE, à l’époque Président de la Haute Ecole de la Province de Liège (BE) a embrayé en entrouvrant les cordons de la bourse provinciale, suivi plus récemment par Bernard GODEAUX, Directeur de catégorie à la Haute Ecole de la Province de Liège et Annick LAPIERRE, aujourd’hui Présidente de la Haute Ecole de la Province de Liège. En 2019, nous avons bénéficié d’une aide de la Fédération Wallonie-Bruxelles (BE). Que du beau monde mais les temps restent durs : à bon entendeur…

Artothèque Chiroux (Province de Liège, BE)

“Envie d’accrocher une oeuvre dans votre salon, mais pas les moyens d’en acquérir une ? Désormais, il sera possible de les emprunter. La nouvelle Artothèque de la bibliothèque des Chiroux à Liège, inaugurée mardi, met à disposition des amateurs une petite centaine d’œuvres, signées d’artistes bien établis (Jacques Charlier, Patrick Corillon, André Stas…) ou de talents émergents (Elodie Ledure, Sylvain Bureau, Benjamin Monti…). Ces gravures, impressions numériques, photos et planches de BD peuvent être empruntées gratuitement, à condition de posséder la carte de membre des Chiroux, qui coûte 6 euros par an. L’emprunt dure deux mois et n’est renouvelable qu’une fois, mais les œuvres peuvent par la suite être achetées auprès de l’artiste, leur prix se voulant accessible (généralement moins de 400 euros). Les emprunteurs devront signer un document les engageant en cas de dégradation ou de vol. La province de Liège a mobilisé un budget de 27.000 euros en 2014 et 2015 pour acquérir cette collection, “mais nous sommes prêts à augmenter le montant si la demande est forte”,  précise Paul-Emile Mottard, le député provincial qui a porté l’initiative L’objectif est de promouvoir les artistes (une soixantaine sont exposés) et l’art contemporain auprès d’un public qui n’y est peut-être pas d’emblée réceptif. Ce concept existait déjà en France et à Bruxelles (Wolubilis), mais l’Artothèque des Chiroux est la première en Wallonie. Elle sera ouverte tous les vendredis (13h à 18h) et les samedis (9h à 15h). La disponibilité des œuvres pourra être vérifiée dans le catalogue public de la bibliothèque…”

Lire l’article original (LESOIR.BE, mercredi 19 novembre 2014)

Pour en savoir plus, visitez le site officiel de l’Artothèque Chiroux ou cliquez ci-dessous : plusieurs des œuvres disponibles sont déjà dans nos pages. Quelques exemples…