Vous voulez agir pour le Droit de Savoir-s

HURLEY, Frank, Musroom Ice Formation, Antarctica (1912)

Nous vivons tous une époque où, chaque jour, à travers les médias, nous sommes confrontés à autant d’alertes millénaristes que de nouvelles réjouissantes évoquant des initiatives généreuses, qui œuvrent à la pérennisation de la race humaine et à son évolution, voire à son épanouissement.

Il en va ainsi du réseau des villes en transition (Rob Hopkins) présent en Belgique francophone, qui veut provoquer et fédérer des initiatives citoyennes pour accompagner la résilience des villes face à une approche trop cynique de l’économie et au dérèglement climatique. Toutes les générations se retrouvent dans ce mouvement qui, il est important de le dire, n’aurait pu fonctionner efficacement sans le web…

Par ailleurs, nous avons la chance d’entrevoir la complexité du monde où nous vivons et nous réalisons que l’urgence climatique n’est qu’un des multiples chantiers où l’action et l’engagement sont désormais nécessaires. L’éducation permanente, la culture et la diffusion des savoirs en ligne constituent un ensemble en péril, où il est impérieux que, d’une part, les pouvoirs publics prennent des mesures concrètes et que, d’autre part, les citoyens responsables participent à l’effort, en mutualisant leurs initiatives.

Personne ne se réjouit de constater que…

  • le niveau culturel des citoyens diminue de manière critique au point de laisser le champ libre aux pires obscurantismes (politiques populistes, montée des extrêmes, dictatures renouvelées…), soutenus par la passivité de cette “foule” indistincte que Voltaire haïssait, ce “consomtariat” annoncé par Bard & Söderqvist dès 2000 :
    • ex. aujourd’hui, des dirigeants européens peuvent impunément exclure des “types” de citoyens selon leur race, leurs opinions ou leurs orientations privées, et ce explicitement, dans des déclarations gouvernementales ;
    • ex. en Belgique même, des formations d’extrême-droite, des hommes politiques aux affinités antidémocratiques avérées, ont été largement plébiscités à l’occasion des élections de 2019 ;
    • ex. au quotidien, tous nos enseignants déplorent une authentique diminution des capacités des enfants et des adolescents, à apprendre de manière structurée d’abord, à exercer leur sens critique ensuite ;
  • de grandes quantités d’objets de culture non digitalisés disparaissent et/ou ne sont pas disponibles pour tous, alors qu’ils représentent l’identité des francophones de notre pays et un cadre de référence partagé pour tout citoyen responsable :
    • ex. quantités d’archives physiques (papier ou multimédia), intéressantes pour tous, dorment dans les “sommiers” des bibliothèques et des institutions locales faute d’être digitalisées et organisées pour une publication en ligne ;
    • ex. combien d’ouvrages sur la Wallonie et Bruxelles, de recueils de poèmes ou de nouvelles d’auteurs francophones de Belgique, d’études et de monographies éclairantes sur nos régions, de catalogues d’exposition ou de brochures informatives bien documentées ne sont pas indisponibles au grand public parce que désormais hors édition, épuisés et/ou pas réédités faute d’un succès commercial suffisant ?
    • ex. combien d’entre eux méritent d’être exhumés et ne le sont pas, simplement parce que leurs responsables “ne savent pas par quel bout commencer” ?
  • un grand nombre d’initiatives existent, qui publient en ligne des savoirs de qualité mais… que trop peu de monde connaît. C’est noble de publier de belles choses mais c’est gênant qu’elles ne servent qu’à certaines communautés d’utilisateurs, au détriment du reste des citoyens de Wallonie et de Bruxelles :
    • ex. beaucoup de nos musées, de lieux de Mémoire et autres “conservatoires” garants de notre identité et de notre culture n’ont pas manqué de créer des sites documentaires en ligne, rendant virtuellement publics des documents et des informations d’intérêt, propres à donner des envies de visites ‘dans le monde réel’. Combien d’entre eux ne réussissent pas à obtenir la visibilité qu’ils visaient faute d’être réseautés avec les autres initiatives en Wallonie et à Bruxelles. Plusieurs études de prospective ont clairement établi que le réflexe du “chacun pour soi” wallon était contre-productif et qu’il fallait tout faire sauf se regarder en chiens de faïence. Mutualiser le marketing culturel de nos savoirs s’avère être la solution la plus efficace pour “que nos neveux, devenant plus instruits, deviennent en même tems plus vertueux & plus heureux, & que nous ne mourions pas sans avoir bien mérité du genre humain.” (Diderot, 1755).

Rien que ces trois enjeux citoyens justifieraient déjà l’existence de wallonica.org : un concentrateur (‘hub’) encyclo qui draine les visites d’utilisateurs dans toute la Wallonie et Bruxelles et les aiguille vers les savoirs wallons, là où ils sont le plus accessibles et le mieux documentés. C’est ainsi que nous mettons en oeuvre trois projets de développement de notre initiative :

  1. développer un réseau d’édition coopérative à travers la Wallonie et Bruxelles (le réseau des Maisons Jaucourt) ;
  2. fédérer (mettre en réseau) les savoirs des communes, des villes, des provinces et de la Fédération Wallonie-Bruxelles sur un hub unique qui redistribue les visiteurs vers chacun des éditeurs de contenus ;
  3. accompagner les pouvoirs publics à chaque niveau, tout comme les organisations privées, avec des pratiques et méthodes professionnelles de gestion documentaire qui leur permettent de publier leurs contenus et d’en faire le “marketing culturel”.

Pour mutualiser nos ressources et rejoindre le réseau des acteurs publics ou privés qui veulent “en être”, nous proposons un plan d’action wallonica modulaire :

MODULE INITIAL : ANALYSE

Vous êtes une commune, une ville ou une province (voire la Fédération Wallonie-Bruxelles qui nous soutient), vous êtes une organisation ou une institution avec un fonds documentaire d’intérêt, que vous voudriez rendre visible en ligne. Nous rencontrons vos collaborateurs chargés de ces documents, quel que soit leur état (les documents) et, avec votre soutien explicite auprès de vos équipes, nous animons plusieurs ateliers grâce auxquels nous aurons, vous et nous, une vision plus claire de votre “chantier documentaire” et des différents micro-projets qui le composent. Au terme de ce module, nous vous rendons un rapport complet portant sur l’état de vos contenus publiables, les actions à mener selon vos priorités et les recommandations que nous pouvons vous faire, au départ de nos bientôt 20 ans d’édition encyclopédique en ligne.

 

L’asbl wallonica vous facturera ce module à 3.000,- € HTVA

MODULE MARKETING CULTUREL

Vous organisez régulièrement des expositions, des concerts ou des événements “à contenus”, vous gérez un lieu de mémoire ou un site historique, vous accompagnez des auteurs, des peintres, des photographes ou des plasticiens dont vous désirez promouvoir le travail. Nous avons constaté ensemble (cfr. module initial) que les différents outils de marketing culturel mis en place par wallonica.org peuvent contribuer à cet objectif : pavés d’annonce dans nos publications, page dédiée dans l’agenda en ligne, articles de fond, annonces auprès de nos abonnés ou sur nos réseaux sociaux, réseautage événementiel…

Pour ce faire, nous vous proposons différentes valises promotionnelles, à sélectionner selon votre budget (< 8.500,- € HTVA dans tous les cas…). Nous identifierons ensemble les options les mieux adaptées à votre visibilité. Et pour les actions ponctuelles, vous pouvez déjà bénéficier de notre module DUO ENCYCLO à 25,- € HTVA !

MODULE DÉMATÉRIALISATION

Vos archives sont “mangées des souris” et inaccessibles au public wallon ; plusieurs séries de publications intéressantes remplissent des classeurs déformés par le poids du papier ; une étude complète sur le site historique que vous gérez dort quelque part sur un disque dur et vous ne pouvez y faire référence dans votre communication ; plusieurs des clichés pris par un photographe communal feraient le régal d’amateurs éclairés ; une vieille dame charmante a légué à votre bibliothèque des inédits d’un auteur wallon reconnu ; vous avez une artothèque et proposez en libre accès des œuvres picturales d’artistes de chez nous…

Nous aurons probablement identifié ensemble dans le module initial tout le potentiel de ces savoirs, figés localement (papier, clichés…), qui gagneraient à être dématérialisés (digitalisés), structurés et intégrés dans le réseau des articles de wallonica.org afin de devenir accessibles en ligne pour le public francophone de chez nous, comme dans toute la Francophonie. C’est un projet documentaire à partager !

MODULE BOUTIQUE

Vous éditez des brochures documentées (ex. “Mieux connaître le renard“, Région wallonne, 1995), vous diffusez de la documentation ou des ouvrages touristiques, culturels ou d’intérêt public, vous vendez des catalogues des expositions que vous organisez, vous désirez valoriser la production d’artisans de chez vous qui façonnent des objets “où se reconnaît la main de l’homme” ou proposent des aliments et des recettes du terroir ? Nous pouvons relayer votre activité commerciale d’intérêt public dans nos pages et dans notre boutique : encore un chantier que nous aurons évalué ensemble grâce au module d’analyse.

Nous pouvons donc ajouter vos articles commerciaux dans notre boutique en ligne et en assurer la promotion. Il n’y a que deux conditions à cette approche : nous ne promotionnons que des articles culturels ou d’intérêt public (artisanat compris) et chaque article doit correspondre à un contenu dans l’encyclopédie wallonica.org. Parlons-en !

MODULE : EDITION

Fort des projets documentaires que nous avons partagés et de la visibilité augmentée dont vos contenus ont ainsi bénéficié, vous désirez passer à l’action… vous-même. Désormais, vos équipes internes assureront la publication des articles liés à votre mission d’intérêt public. Vous devenez un centre d’édition agréé du réseau wallonica.org ; vous êtes une Maison Jaucourt, du nom d’un courageux rédacteur de près de 18.000 des articles de l’Encyclopédie (l’autre) : le Chevalier de Jaucourt (1704-1779). Ainsi, vous faites partie de notre réseau d’édition coopérative et vous respectez les Bonnes Pratiques liées à nos valeurs éditoriales.

Dans le module initial, nous aurons identifié les actions nécessaires à votre confort et à votre autonomie éditoriale (relative), organisé ensemble les formations nécessaires et dûment formalisé votre engagement à respecter les valeurs fondamentales qui régissent notre travail… commun. Une base de connaissances techniques sera réservée à vos rédacteurs. Il vous en coûtera simplement un Pass Jaucourt

OBJECTIF 01 ATTEINT

Vous êtes maintenant une entité publique (ou une organisation) critique et responsable : ensemble, nous avons exhumé, organisé et publié des savoirs utiles à tous. On continue ?

OBJECTIF 02 ATTEINT

Vous avez intégré notre réseau d’édition coopératif, vous assurez vous-même la publication conforme de vos articles dans wallonica.org, vous êtes une Maison Jaucourt et nous échangeons régulièrement

OBJECTIF 03 ATTEINT

Soyons réalistes : votre charge de travail ne vous permet pas d’y ajouter l’édition en ligne. Soit, vous nous avez confié le travail et vous commanditez des articles dans wallonica.org. Croyez-nous, ça va se savoir !