Vous voulez acheter wallonica.org ?

© Musée des Beaux-Arts de Bruxelles

En fait, cela va être difficile de nous acheter : notre indépendance financière est la garantie de pouvoir effectuer chaque jour notre travail encyclopédique avec la liberté critique qui nous caractérise. Par contre, vous pouvez aider l’asbl wallonica à acquérir et pérenniser le patrimoine de l’encyclopédie et, ça, c’est très utile !

Qui achète quoi pour qui ?

Aujourd’hui, les contenus de l’encyclopédie wallonica, la marque wallonica® et l’interface wallonica.org sont la propriété exclusive du fondateur originel de l’encyclopédie. Si demain, il est enlevé par des Vénusiens (et on connaît leur volonté d’annexer la Wallonie et Bruxelles), il n’y a plus d’initiative wallonica, faute de patrimoine à partager avec les nombreux internautes, fidèles du hub encyclopédique wallon.

L’asbl wallonica a donc été créée en mars 2019 pour exploiter ce patrimoine et préfigurer ce qui sera, à terme, la Fondation wallonica. Cette fondation et ses membres auront pour vocation de pérenniser l’encyclopédie wallonica, d’assurer sa promotion et de veiller à sa croissance continue, entre autres via l’édition coopérative de ses contenus : elle devra donc en être la propriétaire.

C’est pourquoi, dès aujourd’hui, l’asbl wallonica se porte acquéreuse du patrimoine encyclopédique, méthodologique et technique de wallonica.org afin de pouvoir les céder, à terme, à la Fondation wallonica.

Une encyclopédie en ligne ? Vous me la faites à combien ?

Il est toujours malaisé de valoriser l’effort nécessaire pour concevoir, développer, publier et faire connaître un travail comme le nôtre, mais ce n’est pas la première fois que la question se pose. Ainsi l’Encyclopédie de l’Agora

A l’époque (on parle de la première décennie du XXIe), le Premier Ministre du Québec, Bernard Landry, avait exprimé le désir de faire de l’Encyclopédie de l’Agora de Jacques Dufresne (avec lequel Patrick Thonart avait lancé le premier avatar de la wallonica : walloniebruxelles.org), l’encyclopédie institutionnelle du Québec (la même chose pourrait d’ailleurs se faire avec wallonica.org. A bon entendeur…). L’Agora avait été lancée en 1998 et faisait figure de précurseur dans le domaine des savoirs en ligne. Pour gérer le dossier, Landry avait dû demander à des auditeurs d’un des grands bureaux de conseil de l’époque de procéder à l’évaluation de l’Agora. La réponse avait été claire : la seule manière était de mesurer la valeur de remplacement du site documentaire. En clair : combien cela coûterait-il d’obtenir le même résultat aujourd’hui, au départ de rien ?

La même méthode peut être appliquée à la valorisation du même type de patrimoine : dans les deux cas, une encyclopédie en ligne. Pour valoriser wallonica.org en l’état, il faut donc additionner la valeur des différents contenus publiés, en traitement ou collectés, le travail d’analyse fonctionnelle nécessaire à définir le portail et ses dispositifs, le développement technique et le coût des différentes licences logicielles, la maintenance, l’animation des contenus et des communautés d’utilisateurs, les frais divers et les coûts promotionnels, le graphisme et l’acquisition des noms de domaine, les migrations logicielles (3 à ce jour), la rédaction de la documentation technique, l’enregistrement des marques ainsi que le temps passé à assurer une présence continue sur les réseaux sociaux. Bref, la liste est longue et variée qui mène à une valeur globale légèrement supérieure à 55.000,- € en valeur de remplacement.

Dont acte : de chaque don que vous faites à l’asbl wallonica aujourd’hui, une partie est consacrée à l’acquisition du patrimoine encyclopédique dont elle assure l’exploitation. C’est pour nous le seul moyen de continuer notre oeuvre. Aidez-nous, rejoignez-nous et faites un don, si modeste soit-il… Merci déjà !

Les réseaux sociaux

On vous le dit et on vous le répète : c’est parce que vous êtes nombreux à vous identifier comme soutiens de notre travail que nous pouvons attirer l’attention de sponsors, des pouvoirs subsidiants ou de commanditaires de gros projets documentaires et, partant, garantir la gratuité de wallonica.org.

Les réseaux sociaux sont aujourd’hui décriés par les uns, qui déplorent leur contribution exponentielle à l’abêtissement de nos frères humains, et incontournables pour les autres, dont les communautés (souvent fort juvéniles) ne pourraient vivre sans tweets, posts ou autres stories.

Nous avons notre position : ces applications informatiques ne sont que des outils sans âme ; ils n’existent que par ceux qui les mettent en oeuvre et ceux les utilisent. Ainsi, dans les mains de Thor ou de Claude François, un marteau peut s’avérer dangereux, alors que -il faut bien le dire- on n’a encore rien inventé de mieux pour… enfoncer un clou.

Reste que l’assuétude peut être réelle, qui captive nos concitoyens et les ‘scotche’ devant leur petit écran rétroéclairé (c’est vrai que Clo-Clo avait l’air nerveux) : nous comptons inverser cette spirale perverse et en faire un vertueux usage. Notre présence active sur les réseaux sociaux nous permet ainsi de capter les visites de curieux qui autrement n’auraient pas entendu parler de wallonica.org et, partant, de les amener à découvrir le plaisir de savoir-s…

Alors, vous pouvez aussi nous aider, de deux manières :

  1. en partageant des pages de wallonica.org ; il vous suffit de cliquer sur une des icônes de réseaux sociaux qui restent visibles en marge gauche de la page ;
  2. en aimant notre page FaceBook, en vous abonnant à notre compte TwitterLinkedIn ou Instagram. Vous pouvez aussi devenir un fan absolu de notre chaîne YouTube.

Aimez, cliquez et partagez !

Les Pass Encyclo

DE LANNOY Hugues, Imaginacion de vraye noblesse (1496) © British Library

Editer un hub encyclo wallon, c’est bien entendu vouloir offrir à tous l’accès aux meilleurs savoirs de la Belgique francophone. wallonica.org est donc totalement gratuit et vous pouvez surfer de page en page sans contrainte et sans capture de votre identité. Qui plus est, vous pouvez également partager vos trouvailles sur vos réseaux sociaux en cliquant sur les boutons en marge gauche (FaceBook, Instagram, LinkedIn…). Plaisir de la sérendipité !

En même temps, nous pouvons mieux convaincre nos (futurs) partenaires de publier dans nos pages, d’y faire leur promotion culturelle ou de mutualiser des projets documentaires, si nous pouvons leur parler de vous et leur prouver notre visibilité. C’est pourquoi nous proposons différents Pass Encyclo qui vous permettent de faire savoir que vous nous soutenez ou, mieux encore, que nous travaillons ensemble…

Pour distinguer les différents Pass Encyclo, il est difficile de ne pas faire appel aux noms des responsables de la publication de l’autre Encyclopédie, le Dictionnaire raisonné des sciences, des arts et des métiers (1751), celle des Lumières : leur combat est le nôtre. C’est probablement le vôtre aussi et vous pouvez agir de différentes manières avec nous : soit vous restez informés (Pass D’Alembert), vous visitez wallonica.org régulièrement et vous nous suivez sur les réseaux sociaux ; soit vous vous affiliez à notre association, vous nous soutenez et vous entrez dans la danse (Pass Diderot) ; soit vous intégrez notre réseau d’édition coopératif et vous générez des contenus de wallonica.org (Pass Jaucourt, Pass Formey) ; ou vous nous soutenez financièrement ou en partageant votre réseau de contacts (Pass Velbrück, Pass Voltaire). Alors, à vous de choisir votre Pass Encyclo et… bienvenue à bord !

On en parle ?

Vous voulez faire votre promo avec nous ?

Le marketing culturel est l’application et l’adaptation des techniques marketing au secteur de la culture… et de l’intérêt public. Il se caractérise notamment par une politique produit spécifique pour laquelle le produit peut être un spectacle, une exposition, une œuvre, etc. Lorsque l’on se situe dans le domaine spécifique du marketing du patrimoine culturel, il n’y a d’ailleurs pas de réelle démarche mercatique basée sur l’adaptation à un besoin. En effet, le « produit » (oeuvre, château, etc.) existe depuis de très nombreuse années et n’a pas été fait pour répondre aux besoin des visiteurs. Le marketing culturel est également particulier dans la mesure où il y a souvent deux cibles pour le produit : une cible institutionnelle qui assure une partie plus ou moins importante voire totale du financement (État, collectivités, entreprises mécènes, etc) et une cible spectateurs-clients. (d’après B. Bathelot, 2015)

Mutualisons votre présence en ligne

Vous êtes créateur.trice, vous organisez des événements culturels ou d’utilité publique, vous assurez la visibilité de notre patrimoine, vous êtes un acteur de l’éducation permanente ou de la Transmission de la Mémoire, vous êtes une administration de la culture, un centre de ressources, vous êtes sur le web et… vous n’adorez pas que votre marketing côtoie la promo de voyages en paquebot géant, de petites pilules bleues ou de slips fantaisie vendus en ligne… Nous, c’est la même chose !

Reste que les techniques du marketing culturel sont… des techniques de marketing. Chez wallonica.org, nous travaillons tous les jours à augmenter la visibilité des savoirs wallons. Un objectif bien honorable qui recouvre certainement vos propres objectifs de visibilité, auprès des mêmes cibles. Alors, pour la bonne cause, nous avons des choses à faire ensemble. Votre promotion, par exemple.

Nous pouvons mutualiser (“duo”) les dispositifs promotionnels (“promo”) que nous avons mis en place pour nos publications (“encyclo”). C’est un marché “OuineOuine” (sic) où chacun se retrouve : plus nos pages sont visitées, plus vos cibles verront vos annonces promotionnelles ; plus vous drainez l’intérêt des internautes vers vos annonces chez nous, plus nous avons d’occasion de leur faire découvrir des savoirs wallons. Et ceci, sans compter avec notre présence active sur les réseaux sociaux (entre 3 et 10% de croissance hebdomadaire). Pour que la mayonnaise prenne, une condition néanmoins : tout module promotionnel DUO ENCYCLO acheté par vous doit nous donner l’occasion de créer le contenu d’un article de l’encyclopédie. C’est pourquoi, wallonica.org vous le vend à moitié prix !

Le module promotionnel DUO ENCYCLO à 50%, ça marche comment ?

Prenons l’exemple d’une exposition de vos dernières créations. Vous vous chargez vous-même d’organiser expo et vernissage ou l’opération est prise en charge par un prestataire, voire une agence de communication. Qu’à cela ne tienne : parce que nous avons les mêmes publics, vous décidez de (faire) consacrer un budget de 25,- € HTVA à un module DUO ENCYCLO.

Un module à 50 % ? Nous nous chargeons de trouver auprès de nos commanditaires publics ou privés (ou… de vous offrir !) les 25,- € nécessaires, pour couvrir le coût total du module : 25 + 25 = 50 € HTVA. Il vous suffit pour cela de nous contacter et de nous faire parvenir votre farde de presse par courriel (ou, au minimum, une illustration de min. 1024px et un texte de présentation).

De notre côté, nous vous proposons :

  1. un article compilé dans l’encyclopédie, avec mention de votre nom dans la fiche qualité (“commanditaire : votrenom”) ;
  2. une page d’annonce dans l’agenda et son insertion dans le calendrier en ligne ;
  3. un pavé d’annonce dans le flux des annonces en page d’accueil, avec un lien vers votre page d’annonce ;
  4. un “post” sur la page FaceBook de wallonica.org ;
  5. un “post“, au choix, sur un de nos autres comptes : Twitter, Instagram, LinkedIn ou Pinterest.

On essaie ? Contactez-nous et parlons-en…

Pourquoi soutenir wallonica.org ?

Hiromu Kira, The Thinker – The Hollywood Reservoir Dam, Los Angeles (c.-1930)

Votre engagement (nous) est nécessaire… voici 7 bonnes raisons de nous aider !

Nous avons besoin de votre aide financière pour garantir la gratuité de wallonica.org, soutenir notre R&D, pérenniser les équipes et, avant tout, nous permettre de continuer les publications dans l’encyclopédie. Nous pourrons vous délivrer des attestations fiscales dès que nous aurons été reconnus officiellement d’utilité publique.
Merci de nous accompagner dès maintenant :

        1. vous contribuez à l’existence de la seule plateforme encyclo wallonne indépendante et critique ;
        2. vous luttez avec nous en affichant votre engagement pour la culture et l’éducation permanente ;
        3. vous aidez à préserver le patrimoine wallon et à le mettre en réseau avec toute la Francophonie ;
        4. vous nous aidez à relayer les contenus des autres éditeurs de savoirs belges francophones ;
        5. vous montrez votre intérêt pour le sens critique et pour une société garante des libertés fondamentales ;
        6. vous participez à la création d’un réseau d’édition coopératif présent dans toute la Wallonie et Bruxelles ;
        7. vous avez la certitude que votre argent est utilisé pour la bonne cause !

Les petits ruisseaux font les grandes rivières :
cliquez sur l’image ci-dessous et soutenez notre initiative…

Comment travailler comme bénévole pour l’asbl wallonica, en Belgique ?

“La Belgique compte environ 1 800 000 bénévoles, ce qui représente 20% de la population. Une pratique en vogue, qui jouerait un rôle sur le bien-être physique et psychologique. Rencontres, création d’un réseau de contacts, développement de nouvelles compétences et bien sûr, entraide : les raisons pour se lancer en tant que bénévole sont nombreuses. Mais comment ça marche chez nous ?

Le bénévolat – ou volontariat –  s’effectue dans des organisations sans but lucratif : ASBL, CPAS, comités de quartiers, organismes d’intérêt public… On ne peut pas être bénévole auprès d’une entreprise ou d’un indépendant.

Si vous êtes chômeur indemnisé, vous devez d’abord informer le bureau de chômage de l’Office National de l’Emploi. Le directeur de l’ONEM a ensuite 12 jours pour se manifester. S’il ne le fait pas, cela signifie que vous êtes autorisé à exercer une activité bénévole, tout en conservant vos allocations.

Si vous êtes demandeur d’emploi, vous pouvez être bénévole et cette activité ne doit pas être déclarée auprès de l’ONEm. Pas de formalités à remplir, mais vous devez rester raisonnablement disponible pour le marché de l’emploi.

Si vous êtes mineur, vous pouvez faire du volontariat. Il n’y a pas de limite d’âge prévue dans la loi. Toutefois, il existe une réglementation sur le travail des enfants. Ces derniers ont le droit d’exercer une activité bénévole mais elle doit être ponctuelle, et doit revêtir une dimension pédagogique ou éducative.

L’une des caractéristiques du volontariat est qu’il est non-rémunéré. Mais il peut être indemnisé pour les frais engagés. Les montants plafonnés de l’indemnité ont été augmentés à 34,71 euros/jour et 1.388,40 euros/an, le 1 janvier 2019. Tant que ce plafond n’est pas dépassé, il n’est pas nécessaire de justifier ces coûts. Il n’y a alors aucune retenue fiscale et sociale sur l’indemnité. Par contre, si l’une des limites est dépassée, tous les revenus du travail bénévole sont imposables.”

[source : article de Mélodie VOUE sur REFERENCES.LESOIR.BE, 25 septembre 2019]

Vous voulez lancer un plan d’actions avec nous ?

Marissiaux, Gustave (1904)

L’éducation permanente, la culture et la diffusion des savoirs en ligne constituent un ensemble en péril, où il est impérieux que, d’une part, les pouvoirs publics prennent des mesures concrètes et que, d’autre part, les citoyens responsables participent à l’effort, en partageant leurs initiatives. Parlons-en !

Pour mutualiser nos ressources et rejoindre le réseau des acteurs publics ou privés qui veulent “en être”, nous vous proposons un plan d’action wallonica modulaire :

MODULE INITIAL : ANALYSE

Vous êtes une commune, une ville ou une province (voire la Fédération Wallonie-Bruxelles qui nous soutient), vous êtes une organisation ou une institution avec un fonds documentaire d’intérêt, que vous voudriez rendre visible en ligne. Nous rencontrons vos collaborateurs chargés de ces documents, quel que soit leur état (les documents) et, avec votre soutien explicite auprès de vos équipes, nous animons plusieurs ateliers grâce auxquels nous aurons, vous et nous, une vision plus claire de votre “chantier documentaire” et des différents micro-projets qui le composent. Au terme de ce module, nous vous rendons un rapport complet portant sur l’état de vos contenus publiables, les actions à mener selon vos priorités et les recommandations que nous pouvons vous faire, au départ de nos bientôt 20 ans d’édition encyclopédique en ligne. L’asbl wallonica vous facturera ce module à 3.000,- € HTVA

MODULE MARKETING CULTUREL

Vous organisez régulièrement des expositions, des concerts ou des événements “à contenus”, vous gérez un lieu de mémoire ou un site historique, vous accompagnez des auteurs, des peintres, des photographes ou des plasticiens dont vous désirez promouvoir le travail. Nous avons constaté ensemble (cfr. module initial) que les différents outils de marketing culturel mis en place par wallonica.org peuvent contribuer à cet objectif : pavés d’annonce dans nos publications, page dédiée dans l’agenda en ligne, articles de fond, annonces auprès de nos abonnés ou sur nos réseaux sociaux, réseautage événementiel…

Pour ce faire, nous vous proposons différentes valises promotionnelles, à sélectionner selon votre budget (< 8.500,- € HTVA dans tous les cas…). Nous identifierons ensemble les options les mieux adaptées à votre visibilité. Et pour les actions ponctuelles, vous pouvez déjà bénéficier de notre module DUO ENCYCLO à 25,- € HTVA !

MODULE BOUTIQUE

Vous éditez des brochures documentées (ex. “Mieux connaître le renard“, Région wallonne, 1995), vous diffusez de la documentation ou des ouvrages touristiques, culturels ou d’intérêt public, vous vendez des catalogues des expositions que vous organisez, vous désirez valoriser la production d’artisans de chez vous qui façonnent des objets “où se reconnaît la main de l’homme” ou proposent des aliments et des recettes du terroir ? Nous pouvons relayer votre activité commerciale d’intérêt public dans nos pages et dans notre boutique (encore en construction) : encore un chantier que nous aurons évalué ensemble grâce au module d’analyse.

Nous pouvons donc ajouter vos articles commerciaux dans notre boutique en ligne et en assurer la promotion. Il n’y a que deux conditions à cette approche : nous ne promotionnons que des articles culturels ou d’intérêt public (artisanat compris) et chaque article doit correspondre à un contenu dans l’encyclopédie wallonica.org. Parlons-en !

MODULE DÉMATÉRIALISATION

Vos archives sont “mangées des souris” et inaccessibles au public wallon ; plusieurs séries de publications intéressantes remplissent des classeurs déformés par le poids du papier ; une étude complète sur le site historique que vous gérez dort quelque part sur un disque dur et vous ne pouvez y faire référence dans votre communication ; plusieurs des clichés pris par un photographe communal feraient le régal d’amateurs éclairés ; une vieille dame charmante a légué à votre bibliothèque des inédits d’un auteur wallon reconnu ; vous avez une artothèque et proposez en libre accès des œuvres picturales d’artistes de chez nous…

Nous aurons probablement identifié ensemble dans le module initial tout le potentiel de ces savoirs, figés localement (papier, clichés…), qui gagneraient à être dématérialisés (digitalisés), structurés et intégrés dans le réseau des articles de wallonica.org afin de devenir accessibles en ligne pour le public francophone de chez nous, comme dans toute la Francophonie. C’est un projet documentaire à partager !

MODULE EDITION

Fort des projets documentaires que nous avons partagés et de la visibilité augmentée dont vos contenus ont ainsi bénéficié, vous désirez passer à l’action… vous-même. Désormais, vos équipes internes assureront la publication des articles liés à votre mission d’intérêt public. Vous devenez un centre d’édition agréé du réseau wallonica.org ; vous êtes une Maison Jaucourt, du nom d’un courageux rédacteur de près de 18.000 des articles de l’Encyclopédie (l’autre) : le Chevalier de Jaucourt (1704-1779). Ainsi, vous faites partie de notre réseau d’édition coopérative et vous respectez les Bonnes Pratiques liées à nos valeurs éditoriales.

Dans le module initial, nous aurons identifié les actions nécessaires à votre confort et à votre autonomie éditoriale (relative), organisé ensemble les formations nécessaires et dûment formalisé votre engagement à respecter les valeurs fondamentales qui régissent notre travail… commun. Une base de connaissances techniques sera réservée à vos rédacteurs. Il vous en coûtera simplement un Pass Jaucourt

Et ensuite ?

  • OBJECTIF 01 ATTEINT : vous êtes maintenant une entité publique (ou une organisation) critique et responsable : ensemble, nous avons exhumé, organisé et publié des savoirs utiles à tous. On continue ?
  • OBJECTIF 02 ATTEINT : vous avez intégré notre réseau d’édition coopératif, vous assurez vous-même la publication conforme de vos articles dans wallonica.org, vous êtes une Maison Jaucourt et nous échangeons régulièrement…
  • OBJECTIF 03 ATTEINT : soyons réalistes : votre charge de travail ne vous permet pas d’y ajouter l’édition en ligne. Soit, vous nous avez confié le travail et vous commanditez des articles dans wallonica.org. Croyez-nous, ça va se savoir !

Vous voulez nous demander conseil ?

Nous éditons des savoirs en ligne depuis bientôt 20 ans: notre expérience peut vous servir. Faites appel à notre expertise en matière de gestion des savoirs en ligne et gérons ensemble vos chantiers documentaires…

Mais, tout d’abord, qui êtes-vous ? Vous (votre organisation) possédez un capital savoir, un corpus documentaire vivant, des archives ou des flux d’informations que vous désirez partager en ligne, auprès de vos collaborateurs, de vos partenaires ou du grand public. Peut-être estimez-vous que l’ensemble des documents de travail de votre entreprise doit être organisé sur une plateforme documentaire et diffusé à chacun de vos collègues selon des droits d’accès spécifiques. Enfin, la circulation de l’information professionnelle dans votre association, votre entreprise, votre institution ou votre administration gagnerait à être rationalisée, modélisée et intégrée dans un ensemble de processus internes maîtrisés et optimisés pour mieux servir vos objectifs. Nous sommes une partie de la solution.

Parlons-en ! Si vous décidez que nous pouvons travailler ensemble, le bénéfice sur les montants facturés sera consacré à l’encyclopédie wallonica. Ainsi, vous ferez d’une pierre deux coup : votre organisation profitera de l’expertise qui a permis de réaliser la wallonica et, en retour, vous financez une initiative d’intérêt public. Que veut le peuple ?

Comment pouvons-nous vous être utiles ? Pour développer une plateforme documentaire comme wallonica.org (pour ne citer qu’un des projets que nous avons déjà pris en charge), différents types d’interventions sont nécessaires. Nous pouvons donc vous proposer un accompagnement en termes de :

  • Conseil et Assistance à la Maîtrise d’Ouvrage (AMO) dans le domaine de la GED ou GDA (Gestion des Documents d’Activités), de la dématérialisation des savoirs, de l’analyse fonctionnelle de système de gestion documentaire, de gestion de flux d’information et de modélisation…
  • Formation et réalisation de supports de formation (en trois langues : FR, NL, EN) en relation avec la gestion de contenus, l’édition et l’animation de CMS…
  • Edition, traduction et rédaction de contenus destinés à la publication en ligne ou à propos de la gestion documentaire (ex. cahier des charges)…

Vous voulez en savoir plus ? Contactez-nous maintenant…

Le Pass Voltaire

François-Marie Arouet dit Voltaire (1694-1778) doit beaucoup à son sens des relations, dans son pays comme à l’étranger. Il a peu contribué à l’Encyclopédie (VIIe tome) mais son seul nom pouvait ouvrir des portes… ou les refermer. Aujourd’hui aussi, la réussite d’une initiative encyclopédique dépend du réseau de ses défenseurs et ses ‘prescripteurs’. Ils seront intéressés par la mission d’intérêt public et la soutiendront financièrement ; ils trouveront important de pérenniser l’initiative et serviront de relais vers des ressources impératives pour notre travail ; ils organiseront des séances d’information, des présentations ou des événements de soutien pour le bénéfice de wallonica.org ; enfin, ils ne manqueront jamais d’attirer l’attention de leur réseau sur notre action et susciteront les aides et les participations. “Eux”, c’est vous, avec un Pass Voltaire. Pour l’obtenir, il vous suffit de nous contacter et de nous signaler votre intérêt  : vous en devenez un soutien officiel. Grâce à ce soutien, vos avantages :

    • vous recevez la Lettre d’information de wallonica et nos différents messages (non-publicitaires) ;
    • vous êtes mentionné comme soutien officiel dans toute notre communication et vous avez votre page d’encyclo dans nos “Mentions spéciales”.

Parlons-en…

Le Pass Velbrück

© Musée d’Art wallon

Prince-Evêque de Liège, François-Charles, comte de Velbrück (1719-1784), était un grand protecteur des artistes, ouvert aux idées nouvelles, qui permit la création de la Société d’Émulation, de la Société littéraire, des Académies et des Écoles. Alors que le Dictionnaire encyclopédique est mis à l’index, honni et rejeté par le clergé, Velbrück, non seulement en place un exemplaire dans sa bibliothèque personnelle au Palais, mais il offre les 39 volumes de l’édition de Genève de 1779 à la bibliothèque de l’Émulation où ce livre, à côté de tous les journaux d’inspiration philosophique (y compris le Journal encyclopédique expulsé de Liège) est mis à la disposition des membres de la société ; c’est d’ailleurs sur ses presses d’imprimeur de l’évêché que Plomteux réimprimera en 1782, sous le titre d’Encyclopédie méthodique, le Dictionnaire encyclopédique.

Pour obtenir un Pass Velbrück, il vous suffit de cliquer ici et vous devenez un heureux donateur (montant au choix). Grâce à cette inscription :

    • vous recevrez la Lettre d’information de wallonica et nos différents messages (non-publicitaires) ;
    • dès que nous obtenons l’agréation d’utilité publique, nous pourrons vous délivrer une attestation fiscale ;
    • vous ou votre organisation êtes mentionnés comme donateur ou sponsor dans toute notre communication.

Et si nous en parlions ?

Le Pass Formey

Jean-Henry-Samuel Formey
Jean-Henry-Samuel Formey

A Berlin, Jean-Henry-Samuel Formey voulait réaliser un dictionnaire également tiré de la Cyclopedia de Chambers. En 1747, il revendra aux éditeurs de l’Encyclopédie 1.800 feuillets qu’il avait déjà rédigés. D’Alembert lui rend hommage dans son ‘Discours préliminaire’. Avec un Pass Formey, vous publiez vos propres articles… avec nous. Pour l’obtenir, il vous suffit de nous contacter et de verser une cotisation de 75 €/an à l’asbl wallonica : vous en devenez un auteur. Grâce à ce soutien, vos avantages :

    • vous recevez la Lettre d’information de wallonica et nos différents messages (non-publicitaires) ;
    • vous pouvez proposer des contenus à publier et vous pouvez commenter les articles déjà en ligne ;
    • vous rédigez, corrigez, illustrez et publiez vos propres articles, en collaboration avec notre équipe ;
    • vous êtes mentionné comme auteur sur chacun de vos articles et dans notre communication.

Parlons-en…

Le Pass Jaucourt

Louis de Jaucourt
Louis de Jaucourt

Philosophe français (1704-1779), un des principaux rédacteurs de L’Encyclopédie. Il serait l’auteur de près de 18.000 des 72.000 articles de L’Encyclopédie. A l’époque, on le surnommait d’ailleurs “l’esclave de L’Encyclopédie”. D’Alembert reconnaissait sa dette envers lui.

Avec le Pass Jaucourt, vous (votre organisation) devenez un centre d’édition de wallonica.org et vous gérez l’édition de vos articles de A à Z. Pour obtenir un Pass Jaucourt, il vous suffit de nous contacter et que nous tombions d’accord : en versant 250 €/an (+ 50 €/an par rédacteur supplémentaire), vous devenez alors un de nos éditeurs. Grâce à cette inscription, vos avantages sont importants :

    • vous recevrez la Lettre d’information de wallonica et nos différents messages (non-publicitaires) ;
    • vous aurez accès à l’Espace réservé de wallonica.org ;
    • vous recevez une formation à nos règles et méthodes d’édition et vous êtes accompagné en permanence ;
    • vous publiez vos articles en ligne, avec nous ;
    • votre organisation est mentionnée comme centre d’édition agréé dans toute notre communication  ;
    • vous avez la possibilité de gérer le travail de votre propre équipe de rédacteurs (révision, publication).

Il faut qu’on en parle, non ?

Le Pass Diderot

Diderot par Louis-Michel van Loo en 1767 (musée du Louvre)

Denis Diderot (1713-1784), philosophe, libertin et littérateur ; initialement  simple traducteur de la Chambers Cyclopedia (Londres, 1728). Il devient, avec D’Alembert, directeur de publication de l’Encyclopédie, dont il reste la cheville ouvrière pendant près de vingt années.

Pour obtenir un Passeport Diderot, il vous suffit de nous contacter et de verser une cotisation annuelle de 50,- € à l’asbl wallonica : vous en devenez un membre sympathisant.

Grâce à ce soutien, vos avantages :
  • vous recevez la Lettre d’information de wallonica ;
  • vous pouvez proposer des contenus à publier ou nous soumettre des corpus à sauvegarder en ligne, ensemble.

On en parle ?

Le Pass d’Alembert

D'Alembert par Quentin de La Tour (1753)
D’Alembert par Quentin de La Tour (1753)

Jean le Rond D’Alembert (1717-1783), philosophe et scientifique. Il assure la co-direction de l’Encyclopédie avec Diderot avec qui il réoriente le projet initial de traduction de la Cyclopedia de Chambers vers une complète réécriture, avec quelque 172 autres rédacteurs… Avec un Pass d’Alembert, vous restez informé gratuitement de nos publications, sans être “pollué” par des courriers intempestifs : chaque semaine, vous recevez un courriel unique qui résume les derniers articles parus et vous restez libre de vous désabonner de nos listes à tout moment.

Pour obtenir un Pass D’Alembert, il vous suffit de remplir le formulaire dans la marge droite et de renseigner votre adresse de courriel : vous devenez un de nos abonnés. Grâce à cette simple inscription, votre avantage est déjà fameux : vous recevrez la Lettre d’information de wallonica mais pas de publicités !

Bienvenue à bord !