VAN DE POELE, Eric (né en 1961)

Verviétois par la naissance (en 1961) mais namurois de fait, Eric Van de Poele n’aura de cesse de griller les étapes pour atteindre son but : la Formule 1. Il se choisit dès lors une école de pilotage parmi celles qui fleurissent en Europe et rafle la mise à La Châtre. Il plonge en championnat de France (Formule 3) puis revient en Belgique gagner le titre Formule Ford. Il joue ensuite la carte des voitures de tourisme où il est intégré au BMW Junior Team, évoluant en Allemagne.
En 1987, dans le prestigieux championnat de tourisme allemand (le DTM), il coiffe la couronne, ayant de plus signé le premier de ses quatre succès aux 24 Heures de Spa. Il reviendra à la monoplace dans la série Formule 3000 d’où il émerge vice-champion (1990) avec trois victoires à la clef. Il a un pied en F1 même si la porte est celle de derrière ! Il signe avec Modena, écurie d’un play-boy italien, magnat de la chaussure qui a eu les yeux un peu grands que le ventre. Eric marque pourtant son passage avant d’intégrer Brabham, écurie mythique alors à l’agonie. Tintin se bat mais ne peut inverser le cours des choses. Il entre chez Fondmetal qui n’est guère plus vaillante. Il arrêtera le massacre pour traverser la Manche et s’investir en tourisme chez Nissan, mais l’auto est loin du compte.
Eric saute plus haut et plus loin, tendant les bras à l’Amérique où il retrouvera la joie de gagner et d’asseoir sa réputation de pilote d’endurance, alignant les succès. En parallèle de programmes éclectiques en sport-prototypes, il reviendra régulièrement en Europe faire de jolies piges en tourisme. Il connaîtra une alerte avec un accident sérieux au Mans mais l’enthousiasme est toujours là. Plus que jamais en bonne place sur la « shopping list » des managers de bonnes écuries de pointe, le Namurois fait partie de l’équipe gagnante de Maserati avec laquelle il a enlevé les éditions 2005 et 2006 des 24 Heures de Spa.

David LIMAGE

Le pilote verviétois a également un site officiel : ericvandepoele.com

Plus de sport…