Little Nemo : Winsor McCay et ses héritiers

La période des premiers balbutiements d’un art est toujours le théâtre d’expérimentations étonnantes. Les créateurs s’y essayent, et proposent des solutions à des problèmes auxquels ils sont les premiers à se confronter.

Peut-être fantasmons-nous, a posteriori, ces périodes de joyeuse émulation, mais quel plaisir ce devait être, en ce début du XXème siècle, d’assister, par exemple, à l’émergence du cinéma, et découvrir, de production en production, ses usages s’inventer sous nos yeux. À la même époque, la bande dessinée, qui n’a alors derrière elle qu’un demi-siècle de modeste histoire, est également en pleine phase d’invention de ses codes. Là où le cinéma a eu son Méliès, un homme qui a su mêler ambition et esprit ludique, la bande dessinée a eu Winsor McCay.

Lire la suite de l’article de Ralph DOUMIT sur BOOKWITTY.COM (21 avril 2017)


Plus de bandes dessinées…