C’est la nuit, c’est le marbre…

STEICHEN Edward, Pastoral Moonlight (1907)

 

C’est la nuit, c’est le marbre,
L’ours gît près de son arbre,
Un sang poisseux voile ses yeux.
Du passage de la Géante,
Lui reste une plaie béante.
La patte du cœur
Est arrachée…

 

préparé par Patrick Thonart

Plus du même auteur…