DESNOS : textes

J’ai tant rêvé de toi que tu perds ta réalité. Est-il encore temps d’atteindre ce corps vivant Et de baiser sur cette bouche la naissance De la voix qui m’est chère? J’ai tant rêvé de toi que mes bras habitués En étreignant ton ombre A se croiser sur ma poitrine ne se plieraient pas Au … Continuer la lecture de « DESNOS : textes »

BLAKE : textes

BLAKE, William (1757-1827) Eternity He who binds to himself a joy Does the winged life destroy He who kisses the joy as it flies Lives in eternity’s sunrise​… The tree which moves some to tears of joy is in the eyes of others only a green thing that stands in the way. [« L’arbre qui fait … Continuer la lecture de « BLAKE : textes »

PEREC : textes

PEREC, Georges (1936-1982) Je me souviens (1978, extr.) 2. Je me souviens que mon oncle avait une 11CV immatriculée 7070 RL2. 4. Je me souviens de Lester Young au Club Saint-Germain; il portait un complet de soie bleu avec une doublure de soie rouge. 42. Je me souviens que je me demandais si l’acteur américain … Continuer la lecture de « PEREC : textes »

ARNO : Lettre à Donald Trump (2016)

HINTJENS, Arnold Charles Ernest alias ​ARNO (né en 1949) Monsieur Trump, Hier sur CNN, tu as catalogué Bruxelles de « hellhole ». À vrai dire, ça m’a fait rire, parce que je n’ai jamais fait l’expérience d’une telle fournaise. Cela fera bientôt 33 ans que j’habite dans « the capital of Europe », et je ne … Continuer la lecture de « ARNO : Lettre à Donald Trump (2016) »

VALERY : textes

VA​LERY, Paul (1871-1945)​ Palme (extr., in Charmes, 1922) Ces jours qui te semblent vides Et perdus pour l’univers Ont des racines avides Qui travaillent les déserts […] Patient, patience, Patience dans l’azur ! Chaque atome de silence Est la chance d’un fruit mûr ! […]​ ​Le cimetière marin (1920) Ce toit tranquille, où marchent des colombes, … Continuer la lecture de « VALERY : textes »

BECKETT : textes

My very dear Alan,​​ I know your sorrow and I know that for the likes of us there is no ease to the heart to be had from words or reason and that in the very assurance of sorrow’s fading there is more sorrow. So I offer you only my deeply affectionate and compassionate thoughts and … Continuer la lecture de « BECKETT : textes »

LAWRENCE : textes

Et il lui sembla qu’elle était comme la mer, toute en sombres vagues s’élevant et se gonflant en une montée puissante jusqu’à ce que, lentement, toute sa masse obscure fût en mouvement et qu’elle devint un océan roulant sa sombre masse muette. Et, tout en bas, au tréfonds d’elle-même, les profondeurs de la mer se … Continuer la lecture de « LAWRENCE : textes »