J’ai honte

Arthur Schopenhauer (1788-1860) expliquait que le rire naissait de la prise de conscience soudaine d’un décalage entre un concept et la réalité qui devrait lui correspondre. Les éditeurs des pages Facebook “J’ai honte” et “J’ai honte… d’eux” pratiquent ce même décalage en réalisant des montages visuels qui traduisent littéralement d​es jeux de mots. Pour ceux qui ne sont pas abonnés à Facebook, voici quelques-uns parmi les ‘pires’ montages réalisés pour la page “J’ai honte… d’eux” :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.